• http://www.entreprise2020.fr/wp-content/uploads/2015/03/repenser-organisation-960x194.jpg
http://www.entreprise2020.fr/wp-content/themes/flare/images/shadow-1.png

Les smartphones comme vecteurs d’innovation dans la coordination organisationnelle

Analyse des relations entre les caractéristiques des tâches et l’usage des systèmes de bureau mobiles

Etude-ISD-CIGREFBaptisée « ISMC » (The Use of Smart Mobile Equipment – Smartphone – for the Innovation in Organizational Coordination: Analysis of the Relationship between Task Characteristics and the Use of Mobile Office Systems), cette étude est un projet de recherche mené par l’Université de Hangyang, en Corée du Sud, sous la direction scientifique du Professeur Namjae CHO. Elle s’inscrit dans la première vague des projets de recherche de la Fondation CIGREF.

[feuilleteur numérique]

Ce projet de recherche se penche sur les pratiques de travail mobiles, notamment à travers les terminaux de type smartphones.

Elle examine notamment les liens éventuels entre les caractéristiques des tâches et la manière dont sont utilisés les terminaux mobiles dans le contexte professionnel. Une étude de cas dans la société gérant le métro de Séoul (Seoul Metropolitan Railway Transit) est présentée en complément de l’étude, illustrant un usage innovant des terminaux mobiles pour faciliter la maintenance sur site.

Plusieurs technologies de l’information récentes possèdent un potentiel d’innovation non négligeable pour les entreprises. Les smartphones permettent ainsi aux professionnels d’utiliser différents modes de communication basés sur les données, les images ou la vidéo, le tout dans une plate-forme unifiée. Cette convergence ouvre plusieurs pistes d’innovation dans le cadre de la coordination organisationnelle.

La coordination peut être considérée comme un concept global regroupant les notions d’intégration (prendre part à un ensemble plus vaste), de collaboration (travailler ensemble) et de coopération (effectuer des opérations en commun). Une coordination efficace favorise la prise de décision. Elle contribue à la performance de l’entreprise, à la réalisation d’économies, ou encore à la flexibilité face aux changements du marché.

_________________________

Namjae CHO enseigne le management des systèmes d’information à l’Université de Hangyang, (School of Technology and Innovation Management), en Corée du Sud. Titulaire d’un doctorat de l’Université de Boston, il est président de la Korea Database Society.

Ses thèmes de recherche portent sur l’analyse des impacts des TI, l’alignement stratégique, la gouvernance des SI, le knowledge management et le e-business.

__________________________

Les premiers Essentiels du Programme international de recherche ISD

Catégories