Etudier des pratiques émergentes…

Dans les activités professionnelles grâce aux technologies innovantes

Etude-ISD-CIGREFL’étude « METEPE » s’inscrit dans la première vague de projets de recherche du Programme International ISD. Elle a pour objectif de définir et évaluer une nouvelle méthodologie s’appuyant sur des technologies innovantes pour étudier des pratiques émergentes dans les activités professionnelles. C’est un projet de recherche mené par François SILVA, Professeur à l’ESCEM, Eddie SOULIER, Enseignant-chercheur à l’UTT et Hassan MAGED, chargé de recherche à l’ESCEM.

« Depuis les années 1980, la mise en place des systèmes d’information d’entreprise a profondément modifié la gestion de l’information. Avec l’introduction des technologies collaboratives et sociales, ce n’est plus l’information, mais la manière dont les salariés organisent leur travail qui est modifiée. Les interactions entre individus sont au cœur de cette évolution. Cette étude propose un cadre méthodologique pour comprendre et analyser ce phénomène et la manière d’utiliser ces nouveaux outils pour améliorer l’organisation du travail ».


[Feuilleteur numérique]

Présentation du projet METEPE par François SILVA,
Professeur à l’ESCEM Tours/Poitiers et Directeur de l’Institut des Nouvelles Pratiques Managériales.

Eddie SOULIER, Enseignant-chercheur à l’Université de Technologie de Troyes.
Il est membre permanent du Laboratoire Technologie de la Coopération pour l’Innovation et le Changement Organisationnel (Tech-CICO) et Responsable du Centre d’Innovation Pédagogique (CIP) de l’UTT.

« L’objectif du projet METEPE a été de mettre en place un dispositif d’information instrumenté, c’est-à-dire observer des situations de travail avec instruments (ordinateurs, téléphones portables…). Le film des activités réalisé a été analysé et avec un éthogramme on peut proposer une classification de ces activités pour bien comprendre les usages, les pratiques à partir des outils utilisés. On observe les pratiques émergeantes pour détecter comment se fabrique l’activité humaine et pour essayer d’améliorer ce type d’activités à partir de préconisations.

Le second aspect du projet a été d’exploiter ces informations pour être en mesure de faire des préconisations managériales. On a réussi à faire une chaine complète d’observations et nous avons proposé des hypothèses sur le travail collaboratif qui ont été vérifiées et validées dans le cadre de ces observations. Il en ressort que le travail collaboratif est une activité bien plus complexe que ce que l’on pouvait penser ».

Télécharger la synthèse du projet METEPE

_____________________________

Les 8 premiers Essentiels du Programme ISD

Catégories