• http://www.entreprise2020.fr/wp-content/uploads/2015/03/slider1-960-960x194.jpg
  • http://www.entreprise2020.fr/wp-content/uploads/2015/03/slider2-960-960x194.jpg
  • http://www.entreprise2020.fr/wp-content/uploads/2015/03/slider3-960-960x194.jpg
http://www.entreprise2020.fr/wp-content/themes/flare/images/shadow-1.png
  • Evaluation des processus d’idéation dans les projets de crowdsourcing

    Comment l’entreprise 2020 se confronte au  crowdsourcing

    Etude-ISD-CIGREFLe numérique a permis aux entreprises, aux organismes sans but lucratif et aux gouvernements d’engager de grands nombres d’individus à l’intérieur et au-delà de leur périmètre organisationnel pour l’exécution de tâches organisationnelles. Ce phénomène est bien connu sous des noms tels que « crowdsourcing », « collaboration de masse », « collaboration ouverte » ou « intelligence collective ».

    Cette étude, « Vers un modèle de maturité pour l’évaluation des processus d’idéation dans les projets de crowdsourcing », évoque ces nouvelles formes de collaboration qui ont le mérite de « puiser dans la sagesse d’un grand nombre de personnes pour un coût raisonnable, elle pose des défis considérables pour de nombreuses organisations en termes de mise en œuvre. Il leur faut passer de petits groupes, visant une collaboration ciblée et cadrée dans le temps, à un environnement dans lequel la collaboration de masse non structurée et étirée dans le temps devient la norme… ».

    CIMAM

  • L’Europe, moteur du développement des compétences numériques

    europe-competences-numeriquesQuels talents et compétences numériques pour l’Entreprise 2020 ?

    Depuis plusieurs années, la Commission européenne est convaincue que la compétitivité des entreprises en Europe repose pour une grande partie sur une utilisation efficace des technologies numériques, ce qui implique de disposer des compétences appropriées pour les mettre en œuvre. Or, on observe dans la plupart des pays européens, une difficulté à trouver une main d’œuvre qualifiée qui réponde correctement aux besoins en emplois dans le secteur du numérique, traduisant ainsi un écart croissant entre les besoins de compétences demandées par les entreprises et celles disponibles sur le marché européen du travail.

    Nous sommes déjà en pénurie de compétences numériques…
    et cela va s’aggraver !

    Plusieurs études1 européennes montrent qu’en 2012 environ 280 000 emplois liés au numérique étaient vacants en Europe. En 2015 c’est environ 500 000 emplois qui seront non satisfaits et les scenarios les plus optimistes donnent entre 700 000 et 900 000 emplois vacants en 2020. Et paradoxalement, on constate une baisse de candidats appropriés.

  • Un rapport parlementaire sur la sécurité numérique intègre les travaux du CIGREF

    rapport-OPECSTSécurité numérique et risques :
    enjeux et chances pour les entreprises

    Pourquoi ce rapport parlementaire sur la sécurité numérique des entreprises a-t-il intégré un Rapport CIGREF ? Réponse de Jean-François PEPIN, Délégué général du CIGREF.

    Ce rapport parlementaire, présenté à la presse le 14 avril par la députée Anne-Yvonne Le Dain et le sénateur Bruno Sido, confirme que la sécurité numérique est désormais un enjeu majeur à la fois pour les entreprises et pour la société dans son ensemble.

    « Le numérique, réseau des réseaux – incluant tous les objets et outils qui y sont liés – est immense, dynamique et omniprésent, impliqué dans tous les échanges, humains ou technologiques. Le numérique n’a pas de forme finie. Néanmoins, en matière de sécurité, la représentation du système est une condition essentielle à un usage responsable, ce qui suppose de s’interroger sur la manière dont les ordinateurs et les réseaux sont reliés entre eux, d’un continent à l’autre, dont les informations sont acheminées, etc. La sécurité du numérique est transversale et mêle militaire et civil, professionnel et personnel ».

    Si la cybersécurité exige une prise en compte rigoureuse des risques numériques, elle s’inscrit également comme une véritable opportunité de « développer une culture du numérique ».

    Des recommandations en phase avec les travaux du CIGREF

    JF-PEPIN

    Jean-François PEPIN – DG CIGREF

    Développer la culture numérique, c’est le théorème du CIGREF qui publiait déjà en 2013 l’ouvrage « Entreprise et Culture Numérique » dans lequel un chapitre désigne « les femmes et les hommes, acteurs de la réussite » !

    Cette double notion figure au premier rang des préconisations issues des travaux conduits par le CIGREF depuis très longtemps ! Ce qui explique que ce rapport préconise, dans ses recommandations, de développer une culture numérique, en formant et informant et en se donnant les moyens d’optimiser la coopération entre tous les acteurs de l’entreprise… ce qui est précisément l’objectif du serious game CIGREF présenté dans ce rapport.

  • Un ouvrage pour mieux comprendre ce que sera l’Entreprise 2020…

    Entreprise-2020-CIGREFUn ouvrage numérique :
    « Entreprise 2020
    à l’ère numérique : enjeux et défis »

    « Mieux comprendre comment le numérique transforme notre vie et nos entreprises ». C’est cette mission qui a inspiré, dès 2009, la création de la Fondation CIGREF. Cette mission n’est pas restée un « vœu pieu » ! S’il n’est évidemment pas possible d’apporter d’absolues certitudes, les équipes de chercheurs qui ont travaillé dans le cadre du programme international de recherche « Information Systems Dynamics » (ISD) ont permis de mettre en avant différentes perspectives.

  • Redéfinir l’espace des interactions entreprises-communautés

    Etude-ISD-CIGREFL’exemple des logiciels libres / Open Source

    Cette étude se fonde sur une approche ouverte de la stratégie de l’innovation. « Les entreprises doivent constamment innover pour assurer leur compétitivité. La génération d’innovation doit tirer parti de réseaux dépassant les limites organisationnelles. Les entreprises sont donc appelées à développer des stratégies spécifiques afin de générer et d’extraire de la valeur de ces réseaux. […] Les logiciels libres/Open Source (F/OSS pour Free/Open Source Software) ont été présentés comme de nouveaux modèles d’innovation capables de rassembler les avantages des approches d’innovation privées et collectives1. La pression sans cesse croissante vis-à-vis de l’innovation a déclenché, de la part des directions d’entreprise, un vaste intérêt pour les nouveaux modèles d’entreprise des projets F/OSS ».

  • Centres d’appels 2020 et surveillance informatique

    Optimiser la confiance nécessaire au bon fonctionnement de la relation d’emploi

    Etude-ISD-CIGREFEléments incontournables de la relation de service, les centres d’appels sont définis « comme une structure basée sur le téléphone et l’informatique, qui permet une communication directe et à distance entre des clients et un téléopérateur, afin de répondre à un besoin et de développer la relation clientèle sous toutes ses formes » (Bérad & Perrier, 2002).