Comprendre le design de l’Entreprise 2020

Mieux piloter les ressources numériques en entreprise

design2020Le programme international de recherche « ISD » a été conduit par la Fondation CIGREF avec l’idée centrale de concevoir le design de l’entreprise 2020, de caractériser ses usages numériques, ses espaces de création de valeur et leur mode de gouvernance. La mise en perspective de ce programme a été effectuée par le Professeur Bounfour.

Digital Futures, Digital Transformation, From Lean Production to Acceluction

A partir de ces travaux, le  Professeur Bounfour vient de publier chez Springer un ouvrage (en anglais) : « Digital Futures, Digital Transformation From Lean Production to Acceluction ». Cette mise en perspective du  programme international de recherche de la Fondation CIGREF s’articule autour de :

  • 25 tendances numériques émergentes ou en cours, réparties en 6 thématiques
  • Un concept central : l’accéluction qui caractérise un nouveau mode de production
  • 6 scénarios sur le design de l’entreprise 2020

Les 30 équipes de recherche du programme, réparties dans une cinquantaine de laboratoires dans le monde, ont aidé à construire la vision du CIGREF à 2020, livrant des résultats sur des thèmes comme les modèles d’affaires et les nouveaux espaces de création de valeur, l’innovation ouverte, les droits de propriété intellectuelle, la mobilité, les données

25 tendances numériques émergentes autour de 6 thématiques

A partir des travaux du programme ISD, 25 propositions cristallisant des pratiques numériques émergentes ou en cours ont été identifiées et organisées autour de six thématiques :

  • Les modèles d’affaires émergents et notamment l’extension des espaces de création de valeur ainsi que l’importance de l’expérience client ;
  • Le travail, la coordination et les usages avec des pratiques numériques centrées sur la mobilité, la question générationnelle, le contrôle et sur l’articulation entre hiérarchie et horizontalité ;
  • Les pratiques d’innovation interne et externe concernant autant les approches top-down, l’émergence de plateformes de partage que les mécanismes d’incitation à la collaboration ;
  • L’entrepreneuriat numérique et les flux de connaissance : où l’on aborde l’émergence de l’intrapreneuriat SI ;
  • L’éthique des usages : les propositions montrent des différences culturelles assez marquées selon les pays et selon le caractère émergent de la prise en compte de cet aspect dans le contexte professionnel ;
  • Les données et les droits de propriété intellectuelle : les propositions portent ici sur la tension qui existe entre régulation et liberté, entre vie privée et conduite des affaires.

L’accéluction, nouveau mode de production qui caractérise l’entreprise numérique 2020

La mise en perspective du programme ISD, réalisée par le Professeur Bounfour, a mis en évidence un nouveau mode de production, caractéristique de l’ère numérique. Il est défini par le concept d’Accéluction et ses implications managériales.

Le management de l’entreprise de 2020 est un management de la « tension » entre plusieurs options. Parmi elles, celles relatives à l’arbitrage entre ressources internes et ressources d’espaces de création de valeur multiples et externes, aux frontières indéterminées. On retiendra en particulier le concept d’entreprise liquide, repris au sociologue Zygmunt Bauman, et sa traduction opérationnelle dans le champ du management. Le pilotage des données en tant qu’actif numérique est également à rapprocher de ce concept d’entreprise liquide.

L’accéluction s’appréhende comme la production accélérée de liens. Elle correspond d’une part à l’extension des espaces de création de valeur. D’autre part, elle considère que la valeur est créée par une multiplicité de liens tant organiques (basés sur la reconnaissance) que transactionnels (basés sur les mécanismes de marché).

D’après lui, l’émergence de ce nouveau mode de production pose trois questions fondamentales pour le design et la stratégie numérique des entreprises numériques d’ici 2020 :

  • L’identification des espaces de création de valeur
  • Les types de liens à développer entre les acteurs concernés par les espaces de création de valeur (clients, concurrents, …)
  • La gouvernance à mettre en place.

6 scénarios pour l’entreprise 2020

digital-futuresLe Professeur Bounfour détaille également dans son ouvrage six scenarios biens différenciés de ce que pourrait être le design de l’entreprise en 2020 :

  • Poly-espaces
  • Retour à l’entreprise intégrée
  • Meso-espaces
  • Le tout-plateforme
  • Abondance des réseaux
  • Résistance au numérique

Ces différents scénarios interrogent les problématiques de souveraineté et de positionnement de l’Europe versus les Etats-Unis et la Chine. Mais aussi : les questions réglementaires liées à l’exploitation des données personnelles ainsi que la territorialisation de la création de valeur et enfin les rapports de méfiance et de confiance des consommateurs et citoyens vis-à-vis du numérique.

Ces éléments visent à aider les dirigeants en charge du pilotage et de la gestion des ressources numériques des organisations à 2020.

Outre la définition d’un concept d’entreprise original et approprié, l’ouvrage met en perspective les implications opérationnelles pour les entreprises et leurs dirigeants. Il contribue au renouvellement de la pensée managériale, désormais fondamentalement bousculée par les effets du numérique, au-delà des effets de mode dont nous connaissons le caractère éphémère.

Catégories
Un commentaire
  1. Tru Do-Khac

    Bonjour,

    Ainsi, les liens nés du numérique pourraient être classés deux catégories :
    1. des « liens basés sur la connaissance »,
    2. des « liens basés sur les mécanismes de marché ».

    Prenant le point de vue de l’innovation, qu’elle soit interne ou ouverte, si on disait que ces liens sont basés sur la propriété intellectuelle et leurs transactions ?

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Tru Do-Khac Annuler la réponse