• http://www.entreprise2020.fr/wp-content/uploads/2015/03/e-leadership-960x194.jpg
http://www.entreprise2020.fr/wp-content/themes/flare/images/shadow-1.png

E-leadership des dirigeants

« Renforcer le e-leadership des dirigeants : Un dirigeant qui ne comprend pas, ou ne sait pas exercer son leadership numérique fait rater un virage à son entreprise ! »
L’entreprise 2020 à l’ère du numérique… Enjeux et Défis

  • L’Entreprise 2020 aura renforcé le e-leadership de ses dirigeants…

    leadershipConcilier gestion d‘entreprise et numérique en montrant l’exemple et en s’entourant d’experts

    Un dirigeant qui ne comprend pas ou ne sait pas exercer son leadership numérique fait rater un virage à son entreprise.

    Dans un monde où le numérique est perçu comme un levier majeur d’innovation et de transformation pour les entreprises, les dirigeants doivent accompagner, sinon impulser, le mouvement.

  • E-leadership, enjeux pour la société numérique

    Sorbonne-JFPepinL’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne organisait une journée de réflexion pour identifier « les talents pour l’entreprise numérique ». Dans ce contexte, Jean-François PEPIN, Délégué Général du CIGREF, a évoqué la place prise par l’e-leadership, compétence indispensable pour la compétitivité des entreprises au sein de la société numérique.

    L’histoire des technologies ne serait-elle qu’un perpétuel recommencement ?

    Il a commencé par rappeler que le CIGREF était né d’une vision prospective détaillée dans un ouvrage publié en 1968 sous le titre « le Pari Informatique ». Ouvrage qui proposait « les conséquences prévisibles du développement de l’automatisation de la gestion des entreprises ». Déjà à cette époque se pose des questions à propos du phénomène de l’informatisation, comme une prise de conscience sur l’homme et sur l’organisation des effets techniques… ou encore celle de l’enjeu économique pour les entreprises dont « la productivité  et leur capacité concurrentielle dépendront très largement de la façon dont elles auront su assimiler ces méthodes et préparer l’ère nouvelle de l’automatisation ainsi que de la rapidité avec laquelle elles auront mis en œuvre ces techniques ». Autre question d’importance, celle de la formation : « la réussite à terme du pari de l’informatique, concerne la formation des jeunes à tous les niveaux; tous les enseignements, depuis le secondaire jusqu’aux enseignements supérieurs, sont directement concernés par cette évolution et par la nécessité d’y apporter de très profondes inflexions ».

    Si 45 ans plus loin ces questions conservent leur pertinence, quelques changements notables concernent le contexte : le monde est connecté chaque jour davantage, notre mode de vie est de plus en plus collaboratif, sans parler du foisonnement exponentiel des données, de la transformation des accès au savoir : les recherches effectuées sur Google dépassent quotidiennement le milliard. Autre changement, une entrée dans la civilisation du cyber-risque.

  • Configurations informatiques et performances organisationnelles

    L’importance des configurations technologiques pour la performance de l’entreprise

    Etude-ISD-CIGREFL’objectif de ce projet de recherche, qui répond à l’acronyme « ITgovOP », réalisé dans le cadre du Programme ISD, est « d’aider les dirigeants (qui savent que chaque organisation est différente et doit suivre sa propre voie pour la réalisation d’un avantage compétitif grâce à l’informatique) à comprendre quelles sont les différentes configurations logicielles qui ont bien fonctionné ensemble afin d’atteindre les objectifs de performance spécifiques des différentes organisations ».

  • Innovation organisationnelle et adaptation individuelle

    Évaluation de deux technologies contrastées

    Etude-ISD-CIGREFComment les managers peuvent-ils identifier les facteurs organisationnels, humains, et techniques qui leur permettront de favoriser l’adoption et l’usage efficient des technologies numériques en réduisant les risques d’échecs ?

    Pour répondre à cette question essentielle dans un contexte concurrentiel exacerbé, les chercheurs qui ont conduit cette étude ont évalué deux technologies contrastées, l’une flexible, Google Apps et l’autre plus rigide ERP.